logo

A venir :

L'envolée, centre culturel et de loisir destiné aux enfants vivants a Hurghada devrait bientot avoir son site inernet.

Visa résident et permis de travail

Si vous souhaitez passer une année sabbatique (ou plus) à Hurghada, sans travailler vous pouvez garder un visa touristique. Votre visa d’entrée en Egypte est valable un mois, il vous faudra donc le faire prolonger. La demande de visa touristique « longue durée » se fait à Hurghada, dans le quartier « el Dahar ». Vous aurez besoin d’une photo d’identité, une photocopie de votre passeport, une photocopie de votre visa d’entrée en Egypte et environ 100 livres égyptiennes. Le visa délivré pourra être de 3 mois à 1 an selon l’humeur du fonctionnaire qui s’occupe de votre dossier. Dans tous les cas, ce visa est renouvelable autant de fois que vous le souhaitez. Si vous dépassez la date de validité de votre visa pour faire le renouvellement, il vous faudra payer un supplément.

Pour bénéficier d’un visa résident, il faut soit être propriétaire d’un bien immobilier en Egypte, soit être marié a un/une egyptien/ne. Le visa résident ne vous donne pas le droit de travailler en Egypte mais vous offres d’autres avantages comme par exemple la possibilité de passer votre permis de conduire en Egypte.

La demande de permis de travail doit être faite par votre employeur. Ce dernier doit respecter un maximum de 5% d’étrangers parmi ses employés. Le permis de travail revient a environ 1000 euros donc n’espérez pas que votre employeur ferra la demande pour vous si vous venez pour un « job d’été ».

Trouver un logement

Si vous connaissez un peu Hurghada, vous trouverez un appartement meublé en 3 jours maximum. Les étrangers vivent généralement dans les quartiers de Sakala et Hadaba car ils sont proches des cafés, restaurants et commerces. Il y a peu d’annonces de location d’appartement. Faites vous accompagner de quelqu’un qui parle arabe et parcourez les rues. Si un immeuble vous plait de l’extérieur, demandez au « baouab », si un appartement à louer est disponible. S’il n’y en a pas dans cet immeuble, il vous amènera surement vers un autre immeuble avec des appartements à louer. Pour reconnaître le « baouab » si vous êtes seul, c’est l’homme qui porte une « galabeia » et qui est assis seul devant l’immeuble avec l’air de n’avoir rien à faire. Il peut aussi être en train de passer le balai dans le couloir ou arroser les plantes devant l’immeuble.
Pour vous donner une idée des tarifs de location :
- Une chambre + grande réception avec salon salle à manger + cuisine + salle de bain + balcon. Equipé de meubles, cuisinière a gaz, baignoire, adsl, satellite, climatisation, machine à laver : 1800 livres égyptiennes
- Une chambre + petite réception avec salon + cuisine américaine + salle de bain + petit balcon. Equipé de meubles, cuisinière a gaz, climatisation et satellite : 1200 livres égyptiennes
- Deux chambres + petite réception + cuisine + salle de bain + vue sur mer. non meublé : 1200 livres égyptiennes

Si vous avez plus de temps, vous pouvez également trouver une chambre en colocation.
Pensez à faire un état des lieux avec le propriétaire avant de signer un contrat de location. Un préavis de un mois est généralement demandé avant de quitter le logement.

Il est également possible pour les étrangers d’acheter un bien immobilier à Hurghada. De nombreuses agences immobilières seront vous conseiller. Un avocat peut être utile pour vérifier les documents administratifs.

Acheter une voiture

Acheter une voiture d’occasion et l’enregistrer à son nom n’est pas chose facile pour un étranger à Hurghada. Si vous ne parlez pas arabe, vous devrez vous faire aider de quelqu’un de confiance car les papiers officiels sont en arabe et les fonctionnaires parlent très mal anglais.
Il vous faudra :


- un contrat de vente. Le document vierge s’achète dans certaines papeteries, il ne vous reste plus qu’a compléter vos coordonnées, les coordonnées du vendeur et du véhicule. Le contrat doit être validé dans un bureau du gouvernement « tawkil »
- Une autorisation des services de polices. Pour obtenir ce document, vous passerez un petit entretien dans le même bâtiment que les bureaux de visa. La police égyptienne vérifiera auprès de la police française que vous n’avez pas d’éléments importants dans votre casier judiciaire. Environ 2 semaines après, vous pourrez chercher ce papier mais il serra dans un autre bureau le « morour » (5 mn a pieds du bureau des visas)
- Un justificatif de domicile (contrat de location validé par le gouvernement ou titre de propriété).
- Des photocopies (passeport, visa, carte grise du véhicule) et 2 photos d’identité.
- Un certificat de contrôle technique. Le contrôle technique se fait au « morour »
- Le justificatif de paiement des PV du véhicule de moins de 1 mois. Le paiement des PV s’effectue au tribunal (El Dahar)
- Une copie du contrat d’assurance au tiers
- Un certain nombre de taxes et timbres à payer. Pour chaque paiement, vous aurez un justificatif à joindre au dossier.


Permis de conduire

Pour conduire une voiture en Egypte vous pouvez utiliser un permis international. Le permis international est valable 3 mois après l’entrée en Egypte mais la police n’y prête pas vraiment attention. Le permis Egyptien est assez facile à passer et vous pourrez le faire valider en France auprès de la préfecture de votre lieu de résidence. L’épreuve consiste à faire un aller retour entre des cônes qui forment un S puis répondre a 3 questions de code à l’oral. Certaines personnes offrent des « cadeaux » à l’examinateur.
Il vous faudra :
- un visa résident
- un certificat médical
- Des photocopies (passeport, visa) et photos d’identité.
- Un certain nombre de taxes et timbres à payer. Pour chaque paiement, vous aurez un justificatif à joindre au dossier.

Enseignement français

Visitez le site de l’école française d’Hurghada.

Mariages mixtes

Les guides et accompagnateurs touristiques égyptiens sont très entrainés en terme de séduction. Attention aux grandes promesses suite à une rencontre de vacances. Même si la personne a l’air sincère, vous courrez plusieurs risques :
- Qu’il a des dizaines d’autres « copines » partout dans le monde et peut être une ou deux femmes en Egypte
- Qu’il souhaite se marier pour obtenir un visa pour l’Europe. Nombreux égyptiens, particulièrement ceux ayant peu d’éducation y voient un paradis ou l’argent est facile.
- Qu’il veuille se marier pour échapper aux obligations militaires. La durée du service militaire peut aller jusqu'à trois ans. Les conjoints d’étrangers en sont exonérés.
- Qu’il veuille vous faire acheter une maison, un magasin, une voiture et faire tous les documents a son nom (en arabe) avant de vous quitter
Mon discours peut paraître alarmant mais trop d’européennes se font encore avoir par ce genre de techniques.

Si vous avez bien réfléchi et souhaitez vous engager avec un/une egyptien/ne, vous trouverez ci-dessous quelques informations utiles.

Religion et coutumes relatives au mariage
Un homme musulman a le droit d’épouser une femme musulmane, chrétienne ou juive mais pas une femme athée ou d’une autre religion.
Une femme musulmane doit épouser un homme musulman si elle veut conserver sa religion.
En Egypte, c’est traditionnellement l’homme qui doit subvenir aux besoins financier du couple. Lors du mariage, il achète un appartement s’il en a les moyens ainsi que des bijoux pour son épouse. Un homme musulman peut épouser jusqu'à quatre femmes à condition d’être égal sur le plan affectif et financier avec chacune d’elle. Bien qu’autorisée par la religion et l’état, cette situation arrive rarement.

Les différents contrats de mariage
Il existe en Egypte deux types de mariage. Le mariage « orfi », signé devant un avocat a peu de valeur. Si il n’est pas enregistré dans les 15 jours suivant la signature, le contrat est nul. De nombreux couples mixtes utilisent ce contrat non enregistré pour pouvoir louer un appartement. En effet la plupart des propriétaires refusent la location aux couples non mariés si l’un des conjoints est egyptien.
Le « vrai » contrat de mariage doit être signé au bureau « shar el akari » au Caire puis enregistré auprès du consulat. Plus de renseignements par e-mail ou sur le site du consulat.

Téléphonie et Internet

Pensez à faire débloquer votre téléphone portable pour pouvoir utiliser une carte sim égyptienne. Vous trouverez ces cartes sim dans les magasins « mobinil » et « Vodafone ». Les deux compagnies on des tarifs et couverture réseau quasi identiques. Les recharges s’achètent dans la plupart des supermarchés.

Lors du choix de l’appartement, pensez à vérifier que celui-ci comporte une ligne téléphonique si vous souhaitez prendre un abonnement internet. Vous trouverez toutes sortes d’abonnements allant du 48Ko à l’adsl, de 100 a 350 livres égyptiennes/mois. Vodafone et ethisalat proposent un système de connexion internet par satellite. L’abonnement est de 6 mois minimum, les tarifs varient de 1800 a 2600 livres égyptiennes par an selon le débit. L’intérêt est de pouvoir se connecter partout avec un ordinateur portable. En effet, le système fonctionne partout ou vous avez du réseau téléphonique (chez vous, dans un bus, sur un bateau…).
Plusieurs restaurant, proposent une connexion wifi gratuite. La connexion dans les cybercafés revient à environ 5 livres égyptiennes de l’heure.